L’INFO DE LA NUIT-Brexit: L’UE offre à Londres de nouvelles options de sortie, le 22 mai ou le 12 avril ou plus tard si les Britanniques participent aux élection européennes

Initialement le Brexit était prévu le 29 mars, autrement dit exactement dans une semaine. Theresa May a demandé aux 27 un report au 30 juin. Mais cette date pose un problème en raison des élections européennes prévues du 23 au 26 mai selon les pays membres (*)

Tout le monde s’est retrouvé hier à Bruxelles jusqu’à tard dans la soirée. Les 27 ont d’abord interrogé Theresa May pendant une heure. Puis, le Premier ministre britannique a été contraint d’attendre dans une autre salle pendant 6 heures avant d’accepter les deux scénarios proposés par l’UE.

Si les députés britanniques approuvent la semaine prochaine l’accord de divorce conclu en novembre, la date du Brexit sera reportée jusqu’au 22 mai.

En cas de nouveau rejet, Londres aura jusqu’au 12 avril pour décider d’organiser des élections européennes. Ce qui lui permettrait alors de demander un nouveau report dont la durée n’a pas été fixée.

Mais si Londres décide de ne pas organiser les elections, alors ce sera le Brexit « dur », le « no deal », la sortie sans accord. Emmanuel Macron a été très ferme sur ce point : « Si vous décidez de ne pas organiser des élections, vous ne pourrez plus être là au-delà des élections européennes quoiqu’il advienne« .

(*) En France, les élections européennes auront lieu le dimanche 26 mai sauf à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, en Polynésie française et dans les bureaux de vote ouverts par les ambassades et postes consulaires situés sur le continent américain où le vote aura lieu le 25 mai.