Le Pen-Justice: La présidente du RN renvoyée en correctionnelle pour avoir diffusé sur Twitter des photos d’exactions de l’Etat islamique

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, est renvoyée devant le tribunal correctionnel qui la jugera pour « diffusion d’images violentes ».

En décembre 2015, Marine Le Pen avait diffusé via son compte Twitter des photos d’exactions commises par l’Etat islamique.

Marine Le Pen rejoindra sur le banc des prévenus le député (apparenté RN) et avocat Gilbert Collard, qui sera jugé pour les mêmes raisons.