Orly: opération de déminage terminée

L’homme abattu ce matin par les forces de sécurité à Orly ne portait pas d’explosif sur lui.

L’opération de sécurisation des démineurs est terminée, annonce le ministère de l’Interieur.

Les deux aérogares Sud et Ouest restent fermées au public, le trafic aérien est toujours interrompu et les vols sont déroutés vers Roissy.

Orly: alerte SAIP déclenchée

Le Système d’Alerte et d’Information des Populations a été declenché, annonce la préfecture du Val-de-Marne (Orly est situé dans ce département).

D’après nos constatations, l’application SAIP demande aux passagers et à leurs accompagnants de ne pas se rendre à l’aéroport et de décaler leurs déplacements.

Pour rappel, l’alerte SAIP est déclenchée pour informer les populations en cas de crise (attentat, catastrope naturelle, accident majeur…)

Orly: les avions sont déroutés vers Roissy

Plus aucun avion ne se pose à Orly (Sud et Ouest) après la fusillade qui s’est soldée par la mort d’un homme qui avait attaqué une patrouille Sentinelle.

Les avions qui devaient se poser à Orly sont déroutés vers Paris-Charles-de-Gaulle (Roissy). Ceux qui ont pu se poser avant la fermeture du trafic sont immobilisés, aucun passager ne peut débarquer.

Enfin, plus aucun appareil, bien sûr, ne décolle d’Orly Sud et Ouest.

URGENT-Orly: peut-être un lien avec une autre affaire

Selon un policier syndicaliste à SGPFO (sur LCI) les faits pourraient avoir commencé à Stains (93) puis à Vitry-sur-Seine (94).

À Stain des policiers ont été visés par des coups de feu lors d’un contrôle de routine de la BAC, vers 7h du matin. Une fonctionnaire de police a été légèrement blessée par des éclats.

L’agresseurs a alors pris la fuite à bord d’une Clio avant de l’abandonner à Vitry et de voler un autre véhicule retrouvé à Orly.

Un tee shirt avec des traces de sang a été retrouvé dans la Clio, précise BFMTV.

URGENT-Orly: pas de blessé dans le public, un homme abattu

Le ministère de l’Intérieur précise qu’il n’y a pas de blessé à Orly-Sud, ni prise d’otages.

Un homme a été abattu par les forces de sécurité dans l’aérogare d’Orly-Sud après avoir dérobé une arme à un militaire de l’opération Sentinelle.

Le ministère de l’Intérieur précise que l’homme s’était réfugié dans un commerce de l’aéroport (un McDonald’s selon CNews).

Le Raid et les démineurs sont sur place. Les deux aérogares (Sud et Ouest) ont été évacuées.

Les passagers des avions qui ont atterri à Orly sont confinés dans les appareils depuis 8h30.

Bruno Le Roux se rend à Orly.

URGENT-Orly: l’aéroport d’Orly évacué après des coups de feu

L’aéroport d’Orly évacué après des tirs des militaires de Sentinelle contre un individu qui a tenté de s’emparer de l’arme d’un des soldats.

La patrouille a ouvert le feu et a neutralisé l’assaillant. Selon BFMTV il aurait été abattu.

La police confirme une opération en cours à Orly-Sud et demande de respecter le périmètre de sécurité et de suivre les consignes.

Une équipe du Raid est en route.

Le trafic aérien à Orly a été neutralisé.

Police-Justice: 10 ans de prison pour l’ex-policier auteur du vol de cocaïne au “36”

C’est la peine maximale pour un délit.
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné l’ancien policier Jonathan Guyot à 10 ans de prison pour le vol de 48,5 kg de cocaïne à la Brigade des stupefiants de Paris, au célèbre 36 quai des Orfèvres.

Tous ses comptes bancaires sont saisis. C’est le cas également de ses biens immobiliers, y compris ceux en indivision avec son épouse ou des membres de sa famille.

Son frère, Donovan Guyot, policier également, est condamné à 6 mois de prison avec sursis pour recel aggravé. Cette condamnation étant inscrite au B2 de son casier judiciaire, Donovan Guyot devrait être révoqué de la police.

Grasse: le meilleur ami du tireur interpellé dans le Var

Dans l’enquête sur la fusillade au lycée Tocqueville de Grasse, 3 personnes sont maintenant en garde à vue.
Killian B. (le tireur) et le frère de son meilleur ami sont entendus depuis hier. Quant au meilleur ami, il a été interpellé aujourd’hui à une trentaine de kilomètres.

Ce garçon était absent du lycée hier, les enquêteurs veulent savoir s’il connaissait les intentions du tireur.

Par ailleurs, on sait maintenant ce que l’on subodorait: Killian s’est procuré les armes chez ses parents et chez son grand-père.

Le père de Killian, conseiller municipal élu sous l’étiquette FN mais qui a depuis rejoint l’équipe en place du maire LR, est un ancien militaire. Selon le maire il est “effondré de cette situation et de cette tragédie qui frappe son fils et sa famille”

Grasse: une 2e personne en garde à vue

Le tireur avait-il un ou des complices ?
Le frère de son meilleur ami a été interpellé et placé en garde à vue, hier.

Selon BFMTV, le tireur a “commencé à parler” aux enquêteurs. Il se sentait “harcelé” par des élèves et aurait expliqué avoir voulu “se venger” de ceux qui ne le respectaient pas.

Toujours selon BFMTV, le meilleur ami du tireur est toujours introuvable et activement recherché.

Présidentielle: le jour le plus long pour les “petits” candidats

Aujourd’hui, après 18 heures il sera trop tard !

Les formulaires de parrainage doivent parvenir au Conseil constitutionnel avant cette heure limite. Ils doivent arriver par la poste, c’est la loi. Un parrain ou un candidat ne peut venir physiquement déposer un formulaire au 2 rue de Montpensier à Paris (Palais Royal), siège du Conseil.

De même, un parrainage qui parviendrait au Conseil demain ou lundi avec un cachet postal apposé avant le vendredi 17 mars à 18 heures ne serait pas pris en compte. Autrement dit, ce qui est valable pour payer ses împots ne l’est pas pour se présenter à la présidence de la République.

Une fois les dernières vérifications faites, les bulletins non valides seront écartés.
Le Conseil constitutionnel arrêtera demain, samedi 18 mars, la liste officielle des candidats à l’élection du président de la République (c’est le nom officiel du scrutin). Cette liste définitive sera rendue publique par celui qui préside l’institution depuis le 8 mars 2016: Laurent Fabius (nommé par François Hollande).
Ce sera demain matin à 11h30.

Dura lex, sed lex !