Affaire Fillon: 3 juges d’instruction nommés

L’information judiciaire est ouverte des chefs de “détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d’influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute autorité sur la transparence de la vie publique”, précise le parquet national financier.

Trois juges d’instruction ont été nommés.

Affaire Fillon: ouverture d’une information judiciaire

Derniere minute: le parquet national financier décide d’ouvrir une information judiciaire, c’est à dire de procéder à la nomination d’un ou plusieurs juges d’instruction.

Les pouvoirs d’investigation du juge sont beaucoup plus importants que celui du parquet. il peut, à tout moment de son instruction, mettre en examen les personnes mises en cause. Dans ce cas, à la fin de l’instruction, il choisit de les renvoyer devant un tribunal ou bien de prononcer un ou des non-lieux.

Reclassement: la garde du corps de François Hollande va quitter l’Élysée

À la lecture du compte-rendu du conseil des ministres de ce matin, noyée au milieu d’un mouvement préfectoral, la nomination de Sophie Hatt à la tête de la DCI (Direction de la coopération internationale du ministère de l’Intérieur).
Au passage, celle qui était contrôleuse générale (au dessus de commissaire divisionnaire puis d’inspecteur général) devient directrice des services actifs de la police nationale.

Mais qui est Sophie Hatt ?
Cette grande brune (ou rousse), très mince, adepte du pantalon-veste ou blouson, est toujours devant, derrière ou sur le côté de François Hollande, écouteur transparent vissé à l’oreille.

Sophie Hatt est depuis le début du quinquennat à la tête du GSPR, autrement dit chargée de la sécurité du Chef de l’État.
En principe, elle aurait dû quitter ses fonctions en janvier 2015 et laisser sa place à son adjoint, un colonel de gendarmerie.

En effet, selon une règle non écrite, le GSPR qui regroupe 30 policiers et 30 gendarmes, est alternativement dirigé par un policier puis par un gendarme, le changement intervenant à mi-mandat du président. Pour quelles raisons l’affaire ne s’est pas faite ? Mystère !

Pourtant, l’efficacité du GSPR dirigé par Sophie Hatt a été prise en défaut plusieurs fois. Oubli à l’Élysée de la malette contenant les armes du service lors d’un déplacement officiel de François Hollande à Rio en juin 2016, ou encore “affaire de la rue du Cirque”, pour ne citer que ces deux exemples.

Pour bons et loyaux services, Sophie Hatt dirigera donc la coopération internationale de la police. Elle prendra ses fonctions le 5 mars, soit un mois et 18 jours avant le 1er tour de l’élection présidentielle.
Pour la petite histoire, elle que l’on dit peu aimable avec les gendarmes, aura pour adjoint un général de gendarmerie…

Assistants parlementaires du FN: Marine Le Pen a refusé d’être entendue par la PJ

Le Monde révèle que la présidente du Front national était convoquée mercredi 22 février dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire à Nanterre.

Selon Le Monde, Marine Le Pen a fait savoir par courrier qu’elle ne se rendrait pas à cette convocation, ni à aucune autre, jusqu’aux élections législatives des 11 et 18 juin.

Pour rappel, Marine Le Pen a expliqué au 20 heures de TF1 de mercredi dernier, que “la justice n’est pas un pouvoir mais une autorité. Elle ne doit pas venir perturber (des élections), pour une enquête qui pourrait se dérouler plus tard ou qui aurait pu se dérouler avant la campagne présidentielle”

Présidentielle: Jean Lassalle annonce avoir ses 500 parrainages

Invité de LCI, ce matin, le député Jean Lassalle a affirmé avoir les 500 signatures qui sont le sésame pour être candidat à l’élection du président de la République.

“Ça y est, j’ai les 500 mais il m’en faut 250 de plus” a déclaré l’élu du Béarn, expliquant que sur les 500 promesses reçues, une centaine comporte des erreurs de saisies dans les adresses, les adresses mail ou les numéros de téléphone.

Jean Lassale dit craindre encore de ne pas pouvoir se présenter.

Rappelons que lorsque le général De Gaulle décide d’instaurer l’élection présidentielle au suffrage universel en 1962, une règle simple est instaurée pour empêcher les candidatures fantaisistes: obtenir 100 signatures d’élus. Entre 1965 et 1974, le nombre de candidats n’a cessé d’augmenter : 6 en 1965, 7 en 1969, 12 en 1974.

En 1976, la règle a changé: un candidat doit désormais réunir 500 signatures d’élus provenant d’au moins 30 départements différents (50 signatures maximum par département).

Et depuis la loi organique du 25 avril 2016 les noms de tous les parrains sont publiés, et non plus seulement 500 tirés au sort.

Théo: depuis juin dernier, le jeune homme et sa famille font l’objet d’une enquête financière

Révélation du Parisien/Aujourd’hui en France, hier, confirmée par une source judiciaire à l’AFP ce matin, la famille de Théo est au cœur d’une enquête financière pour abus de confiance et escroquerie.

L’enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Bobigny en juin dernier à la suite d’un signalement en 2015 de l’Inspection du travail, concernant l’association “Aulnay Events”, présidée par un frère de Théo.

Entre janvier 2014 et juin 2016, l’association aurait perçu 678 000 euros de subventions de l’État. Elle est censée avoir embauché 30 salariés, formés pour être animateurs de rue. Lors de leur contrôle, les inspecteurs du Travail n’ont trouvé aucun élément matériel probant quant à la réalité de ces emplois.
Par ailleurs, précise Le Parisien/Aujourd’hui en France, plus de 350 000 euros de cotisations sociales, notamment URSAFF, n’ont pas été réglées.

Les enquêteurs s’interrogent également sur des versements importants (170 000 euros) de l’association à huit membres de la famille. Théo aurait personnellement reçu un virement de 52 000 euros.

Le frère de Théo se défend d’avoir employé des salariés fantômes et indique avoir recruté en CDI plus de trente personnes, dont des membres de sa famille.
Sur le plan judiciaire, à ce stade, aucun protagoniste n’est poursuivi.

Malaisie: le poison qui a tué Kim Jong-nam identifié par la police

Inodore, indolore et hautement toxique. Voilà comment les chimistes qualifient le gaz VX dont des traces ont été retrouvées dans des échantillons prélevés sur le visage et les yeux de Kim Jong-Nam, le demi-frère de Kim Jong-un, le dirigeant nord-coréen.

Ce neurotoxique est si puissant qu’il est classé par les Nations Unies dans la catégorie des armes de destruction massive. Le VX est d’ailleurs plus mortel que le gaz sarin qui avait été utilisé par la la secte Aum, le 20 mars 1995, dans le métro de Tokyo (12 morts, 50 blessés graves et un millier plus légèrement atteints).

Stable, facile à transporter et difficile à détecter, le gaz VX s’attaque au système nerveux et musculaire, et peut provoquer la mort en quelques minutes.

La Rochelle: le braqueur présumé a 13 ans

Samedi dernier, vers 18h45, un bus de la RTCR était attaqué dans le quartier de Villeneuve-les-Salines, à la Rochelle.

Un jeune homme portant une casquette, au visage dissimulé par un foulard, était monté dans le bus et avait menacé le chauffeur en braquant un pistolet sur sa tête en criant : “Donne ton pognon”, rapportait Sud-Ouest dans son édition dominicale.

N’ayant pas de caisse à bord, le conducteur lui avait remis un lot de tickets.

Sud-Ouest révèle aujourd’hui qu’un suspect est en garde à vue et qu’il s’agit de garçon âgé de 13 ans.

Allemagne: arrestation d’un homme préparant un attentat contre la police

un Allemand de 26 ans, appartenant à la mouvance salafiste a été arrêté, annonce le parquet de Celle (Basse-Saxe). Il a été incarcéré hier et fait l’objet de poursuites pour menaces contre la sécurité de l’État.

Durant sa garde à vue, l’homme a reconnu avoir planifié un attentat contre la police ou l’armée. Il voulait tuer des policiers ou des soldats en utilisant des explosifs artisanaux.

Lors d’une perquisition à son domicile, les enquêteurs ont saisi des produits chimiques pouvant servir à la fabrication d’engins explosifs.