URGENT-Gilets jaunes-Justice: Le « boxeur de gendarmes » condamné à 1 an ferme, maintien en detention avant un aménagement de peine dans les prochains jours

Christophe Dettinger, ex-boxeur professionnel qui avait frappé des gendarmes lors de l’acte VIII des Gilets jaunes (le 5 janvier) à Paris, est condamné à 30 mois de prison dont 18 mois avc sursis. Ce soir, il retourne en détention mais il pourra bénéficier d’un régime de semi-liberté dans les prochains jours.

Le procureur avait requis 3 ans de prison dont 1 avec sursis, mise à l’épreuve avec une obligation de travail et une obligation d’indemniser les victimes et le maintien en détention.

Gilets jaunes-Justice: Deux ans de prison ferme avec maintien en détention requis contre le « boxeur de gendarmes »

Le procureur de la République requiert 3 ans de prison, dont un avec suris, contre Christophe Dettinger, ex-boxeur professionnel qui a frappé des gendarme, le 5 janvier, lors d’une manifestation des Gilets jaunes.

Le procureur requiert également une mise à l’épreuve avec une obligation de travail et une obligation d’indemniser les victimes. Il requiert également le maintien en détention.

Jugement dans la soirée.

URGENT-Juppé: Alain Juppé accepte d’entrer au Conseil constitutionnel

Alain Juppé annonce par voie de communiqué qu’il a accepté la proposition du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, de siéger au Conseil constitutionnel.

« J’ai décidé, il y a plusieurs mois, de ne pas me représenter à l’élection municipale de mars 2020. Je comptais annoncer cette décision au lendemain des élections européennes fin mai prochain. Ma nomination bouleversera ce calendrier », écrit l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac.

« C’est avec une profonde émotion que je me prépare à quitter mes fonctions de maire et de président de la métropole de Bordeaux qui m’ont procuré tant de bonheur. Je donnerai mes raisons aux Bordelais(e)s lors d’un point de presse », conclut Alain Juppé qui remplacera Lionel Jospin au Conseil constitutionnel, ce qui signifie également l’arrêt de sa vie politique.

Gilets jaunes-Rodrigues: Jérôme Rodrigues affirme avoir perdu son œil droit et menace Emmanuel Macron

Sur son compte Facebook, le Gilet jaune Jérôme Rodrigues, blessé aux abords de la place de la Bastille lors de la manifestation du 26 janvier, annonce avoir perdu définitivement l’usage de son œil droit.

« Macron tu vas le payer ! Je te lâcherais pas ! » (sic) ajoute Jérôme Rodrigues. Le message a ensuite été modifié ainsi : « MACRON La justice te la feras payer ! Pour moi et tous les autres blessés ! Je te lâcherais pas ! » (sic *)

(*) Nous avons reproduit les fautes de conjugaison.

Gilets jaunes-Justice: Le conducteur du chariot élévateur qui a enfoncé la porte du ministère de Benjamin Griveaux serait membre de la CGT (RTL)

Selon les informations de RTL, le conducteur du chariot élévateur qui a enfoncé la lourde porte du ministère de Benjamin Griveaux le 5 janvier est un militant CGT du Nord âgé de 54 ans.

Fabrice D. est employé d’une société de logistique près de Valenciennes. Il a été reconnu par des policiers du Nord quand la photo de son visage a été diffusée.

Actuellement toujours placé en garde à vue, il encourt jusqu’à 7 ans de prison.

Gilets jaunes-Justice: L’individu soupçonné d’avoir incendié le véhicule militaire de la mission Vigipirate a été mis en examen et écroué

L’homme soupçonné d’avoir incendié un véhicule de la mission Sentinelle (Vigipirate), samedi à Paris, lors de l’acte XIII de la mobilisation des Gilets jaunes, a été mis en examen hier soir et vient de passer sa première nuit en prison.

Âgé de 25 ans et originaire de la région bordelaise, ce suspect est fiché S (sûreté de l’Etat) car il appartient à la mouvance anarcho-libertaire. Il est également soupçonné d’avoir mis le feu à la Porsche du chef cuisinier Christian Etchebest, mais aussi d’avoir caillassé un fourgon de l’administration pénitentiaire avec des fonctionnaires et un détenu à bord, d’avoir dégradé plusieurs agences bancaires et les vitres anti-balles autour de la Tour Eiffel.

Mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « dégradations d’un bien appartenant à autrui », « dégradations par un moyen dangereux de biens destinés à l’utilité publique », « violences aggravées » et « violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique », l’individu a été placé en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet.

Gilets jaunes-Justice: Près de 1 800 condamnations prononcées par les tribunaux depuis le début du mouvement des Gilets jaunes (E.Philippe)

Répondant au député Patrick Mignola (MoDem) lors de la séance de questions d’actualité, le Premier ministre annonce que 1 796 condamnations ont été prononcées par la justice depuis le début du mouvement des Gilets jaunes.

Edouard Philippe a précisé que « 1 422 personnes sont en attente de jugement. En outre, plus de 1 300 comparutions immédiates ont été organisées et 316 personnes ont été placées sous mandat de dépôt ».

Refus de vente: Le boulanger parisien qui avait refusé l’accès à sa boutiques à des policiers armés pendant une manifestation des Gilets jaunes est en garde à vue (Le Point)

Le Point annonce que le boulanger qui avait refusé l’entrée de sa boutique à des policiers au motif qu’ils étaient armés, alors qu’ils voulaient se restaurer durant l’acte XII (2 fevrier) des Gilets jaunes à Paris, est en garde à vue depuis ce matin.

Deux chefs sont retenus contre lui : refus de vente et outrage.

Racisme-Xénophobie-Antisémitisme: Le ministre de l’Intérieur précise les chiffres, explosion des actes antisémites, baisse des actes racistes et xénophobes, baisse des actes antimusulmans et stabilité des actes antichrétiens

Après avoir révélé hier soir l’explosion des actes antisémites en France en 2018, le ministre de l’Interieur précise les chiffres : 541 faits ont été constatés l’an dernier contre 311 en 2017, soit une augmentation de 74%. Parmi ces 541 faits, 183 actions antisémites ont été recensées (81 concernent des violences, des tentatives d’homicide et un homicide ; 102 concernent des atteintes aux biens) et 358 menaces à caractère antisémites ont été dénombrées.

Le ministre rappelle que le nombre d’actes antisémites avait baissé en 2016 et 2017.

Christophe Castaner annonce également, concernant cette fois des faits à caractère raciste et xénophobe, une baisse de 4,2% avec 496 actes en 2018 (518 en 2017).

Les actes antimusulmans atteignent cette année, avec 100 faits, leur plus bas niveau depuis 2010.

Enfin, le nombre d’actes antichrétiens est stable sur l’année avec 1063 actes recensés (1038 en 2017).