ALERTE-Retraites: Le Premier ministre précise la méthode et le calendrier de la réforme et promet « plus d’écoute, plus de dialogue », le nouveau système ne s’appliquera pleinement qu’à partir de 2040

Depuis le Conseil économique, social et environnemental, Edouard Philippe présente le calendrier et la méthode de la réforme des retraites.

Le Premier ministre promet d’entrée « plus d’écoute, plus de dialogue » dans l’élaboration de ce nouveau système qu’il veut « vraiment universel ». Il affirme que « la réforme n’est pas écrite, nous avons besoin de l’engagement de tous » et qu’« on ne réforme pas un système vieux de 70 ans en quelques semaines ».

« Pour continuer à financer nos retraites il faudra travailler plus longtemps » a expliqué le chef du gouvernement.

Edouard Philippe confirme la disparition des régimes spéciaux (à quelques exceptions près) « qui ouvre les mêmes droits pour un euro cotisé », « plus transparent » et « qui corrige les inégalités entre les femmes et les hommes ».

Le Premier ministre promet « des garanties » sur l’évolution future de la valeur des points cotisés, mais aussi la prise en compte de la pénibilité et du fait que certains ont commencé leur carrière très tôt. Il évoque également les métiers dangereux (notamment les forces de sécurité, militaires) et compte sur les employeurs pour développer le travail des séniors.

L’entrée dans le nouveau système ne concerne ni les retraités actuels, ni ceux qui sont proches de la retraite. Le nouveau système ne s’appliquera qu’à ceux nés après 1963. Il ne s’appliquera pleinement qu’après 2040. « Si pour certaines professions la période de transition doit être plus longue, nous l’allongerons » a promis Edouard Philippe.