ALERTE-Justice-Executif: La Cour de cassation répond au président de la République après ses propos en Israël sur l’affaire Sarah Halimi

Dans un communiqué signé Chantal Arens, première présidente de la Cour de cassation et François Molins, procureur général près de cette cour, la plus haute instance judiciaire française répond à Emmanuel Macron.

Lors de son déplacement en Israël, devant la communauté française, le chef de l’Etat avait souhaité un procès pour le meurtre de Sarah Halimi, dont le suspect a été déclaré pénalement irresponsable.