ALERTE-Affaire Bygmalion: Le Conseil constitutionnel rejette le recours de Nicolas Sarkozy contre la tenue de son procès

Nicolas Sarkozy sera vraisemblablement jugé en correctionnelle dans le cadre de l’affaire Bygmalion pour financement illégal de campagne électorale. Il est soupçonné d’avoir dépassé le plafond autorisé des dépenses électorales de plus de 20 millions d’euros lors de sa campagne en 2012.

L’ancien président de la République avait déposé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Celle-ci est rejetée par le Conseil constitutionnel.

La Cour de cassation reste saisie du pourvoi formé par Nicolas Sarkozy.