FICHE MÉMO: Ce qu’il faut retenir de l’actualité du week-end

-Coup de théâtre dans l’affaire de la famille disparue à Orvault, près de Nantes:

hier, la sœur et l’ex beau-frère de Pascal Troadec (le père de famille) ont été placés en garde à vue.

Selon Presse Océan, ces proches de la famille avaient déjà été entendus par la police, au début de l’enquête, avant d’être remis en liberté.

Dans un premier temps, l’homme avait affirmé à la police ne pas avoir vu Pascal et sa famille depuis longtemps. Or, l’ADN de l’homme a été retrouvé dans la maison d’Orvault et dans la voiture de Sébastien Troadec (le fils).

Face à ces éléments de police technique et scientifique, piégé par ses mensonges, l’ex beau-frère a avoué avoir tué toute la famille Troadec, annonce RTL. Information confirmée depuis par d’autres sources.
Au coeur de ce drame, une histoire d’héritage et de lingots d’or.

-François Fillon conforté dans sa décision de se maintenir:

« Personne ne peut m’empêcher, aujourd’hui, d’être candidat » a affirmé François Fillon, invité du 20h de France 2, hier soir.

Il a une nouvelle fois clamé son innocence dans l’affaire de l’emploi, supposé fictif de son épouse, Penelope: «Je n’ai rien à me reprocher sur le plan légal».

Selon lui, son retrait « aboutirait à une impasse pour sa famille politique » , toute autre candidature « conduirait à un échec ».

À noter que deux polémiques ont éclaté après cette intervention télévisées: à plusieurs reprises, le candidat LR a répété qu’il « n’était pas autiste », ce qui a provoqué la colère de parents de malades et de l’association SOS Autisme France.

François Fillon a également affirmé que « le suicide de sa femme » avait été annoncé « à la télévision »,
Or, si les rumeurs les plus folles ont circulé, mercredi matin sur Twitter, aucune antenne n’a en revanche évoqué un suicide.

Sur le plan politique, dans l’après-midi, François Fillon a réussi son pari au Trocadéro. Son équipe affirmant qu’ils étaient 200 000.
Rappelons que la préfecture de police ne chiffre jamais les rassemblements politiques, pour éviter toute polémique.

Samedi, le président du Sénat, Gérard Larcher, et le secrétaire général de LR, Bernard Accoyer, ont annoncé la tenue d’un comité politique du parti, lundi à 18 heures, pour « évaluer la situation ».

Christian Estrosi, président LR de la région PACA, souhaite rencontrer François Fillon avec ses collègues Xavier Bertrand (Hauts-de-France) et Valérie Pécresse (Ile-de-France). Ils veulent le convaincre de faire le choix d’une «sortie respectueuse».

Par ailleurs, plusieurs élus LR ont annoncé leur retrait de la campagne de François Fillon.
Gérald Darmanin, lui, décide de quitter son poste de Secrétaire général adjoint du parti.

Enfin, et ce n’est pas la moindre des informations du week-end, hier soir, juste après l’intervention télévisée de François Fillon réaffirmant qu’il se maintenait, Alain Juppé annonçait sur Twitter qu’il parlerait face à la presse, depuis Bordeaux, ce matin à 10h30.

-Info pratique, attention si vous prenez l’avion ce matin:

Les contôleurs aériens ont déposé un préavis de grève débutant ce matin jusqu’à jeudi et qui devrait toucher les aéroports parisiens comme ceux de province.

Environ 300 vols seront annulés, aujourd’hui, dans l’ouest et le sud de la France, selon la DGAC.

-Drame à Marseille, samedi soir:

Une forte vague a emporté une famille. Si le père, âgé de 38 ans, a survécu, sa fille de 4 ans, repêchée par les sauveteurs en arrêt cardio-respiratoire est morte à l’hôpital et le corps de sa sœur de 8 ans, sans doute noyée, n’a pas été retrouvé. La température de l’eau était à peine de 12°C et les vagues atteignaient 2,5 mètres au moment du drame.

-Météo, une nouvelle tempête hivernale arrive:

Météo France étend son alerte orange aux vents violents à 27 départements de l’Ouest et du Centre. La prudence est de mise. Des rafales jusqu’à 150km/h sont attendues. L’alerte est valable jusqu’à demain matin.